O'France - Course d'orientation

8 au 10 Juillet



Une des courses d'orientation, les plus haute de haute de France:
A plus de 2000 m d'altitude, le sens d'orientation soumis à rude épreuve


Près de 2 500 participants, venus du monde entier, sur chacunes des 2 courses, la moyenne distance le lundi et la longue distance le mercredi, qui n'ont pas hésité à faire un très long voyage pour venir se mesurer aux splendides terrains de jeux varsincs.


Simplement munis d'une carte et d'une boussole, les orienteurs ne pouvaient compter que sur eux mêmes pour trouver leurs itinéraires entre les points de passage.

Ils avaient tous le même but en tête à savoir rallier tous les points de contrôle que formaient le parcours préétabli, le plus rapidement possible.

A ce jeu là, du côté des Elites hommes, ce sont deux norvégiens qui s'emparent des plus hautes marches du podium sur cette étape varsincque.
En première position, c'est Havard Sandstad EIDSMO qui en termine en 44mn04 devant son compatriote Vagard Jarvis WESTERGARD en 46mn06. En troisième position, c'est le français Théo RADONDY qui boucle son parcours et ses 20 balises en 46mn33.


Sur un parcours où précisions et technique dominaient, ses prises de décisions, le choix de son itinéraire entre les balises et la maîtrise de sa vitesse ont fait la différence avec les autres concurrents.




Du côté des Elites femmes, Anastasia RUDNAYA mène le jeu depuis la première étape et conserve sa casquette de leader ici à Vars. Elle termine sa boucle en 33mn49 devant la suédoise Kirsi NURMI en 37mn04. En troisième position un autre suédoise, Tilda Johansson en 37mn48.

Anastasia a fait preuve d'agilité et d'éfficacité sur les 15 balises à enregistrer. Elle a su, à partir d'une simple mais rapide lecture de la carte, apréhender le relief et les éléments de terrain qui s'offraient à elle.
Un terrain alpestre technique avec une alternance de forêts de mélèzes et de pins mais aussi des zones découvertes avec de nombreux détails de reliefs et de végétation.


Cette épreuve de moyenne distance, sur un flanc de montagne avec une bonne courabilité aura été favorable aux orienteurs qui ont su trouver l'équilibre entre l'effort intellectuel (concentration) et l'effort physique en étant capable d'interprêter le terrain varsinc et de réaliser son choix d'itinéraire avec succès. Un niveau relevè ave la présence des meilleurs orienteurs du moment qui a ravi de nombreux spectateurs rassemblés autour de l'arena.

Les débutants ont pu découvrir la CO sur des parcours adaptés et non chronométrés, sous les yeux avisés des professionnels, amis et famille.





Les orienteurs ne perdent pas le nord!
Anastasia Rudnaya et Matthew Crane titrés à Vars

Ils avaient rendez-vous, sous un soleil resplendissant avec un parcours extraordinaire, impression générale que faisaient partager la plupart des participants, un peu essouflés par l'effort, à leur arrivée soulignant un site exceptionnel pour ce type de sport.

C'est sur le format longue distance, avec un départ du somptueux Col de Vars que Matthew (AUS) s'est démarqué. Il s'impose en bouclant son circuit en 1:26:30. Les norvégiens Vegard Jarvis Westergard et Havard Sandstad Eidsmo se hissent respectivement sur la deuxième et troisième marche du podium.
Côté français, malgrè une concurrence rude et âpre, on note une nouvelle fois la très belle performance de Théo Radondy en terminant au pied du podium à la cinquième place.

Les choix étaient très importants, il fallait être à la fois endurants, gérer son effort, faire preuve d'une concentration extrême mais également être vigilents dans certaines zones. Mais tous les orienteurs étaient unanimes quant à la beauté du site et des parcours proposés.
Matthew CRANE (AUS) du jour nous a confié avoir vécu une journée incroyable et c'est avec un large sourire qu'il souligne la difficulté du parcours qui a sollicité douloureusement ses jambes. Il a connu quelques défaillances physiques et c'est au mental qu'il est allé chercher sa victoire. Originaire d'Australie il est resté stupéfait devant la beauté des paysages et la variété des terrains. C'est un orienteur heureux qui ramènera de belles images des montagnes varsincques dans son lointain pays.

Grande spécialiste de la discipline, Anastasia Rudnaya s'impose une nouvelle fois en 1:32:19. Elle devançe Adela Indrakova et la suédoise Tilda Johansson.
Le parcours, inhabituel pour la Russe, avec des passages difficiles, des successions de pierriers et terrains alpestre n'ont pas été suffisant pour la déconcentrer.
Elle emporte, le format longue distance, haut la main.
3ème jour de course pour elle, 3ème format de course, 3ème terrain de jeux et 3ème victoire, ce qui laisse augurer de beaux résultats lors des prochains championnats du monde.

Une belle épreuve dans un cadre inhabituel qui a aussi donné la possibilité à ceux qui seraient tentés par cette discipline de s'y essayer sur différentes distances et formules.








Deux délicieuses journées pour les orienteurs qui garderont en mémoire une très belle région possédant des terrains très techniques sur lesquels chacun peut se faire plaisir. Ils auront tous plaisir à se retrouver sur de nouveaux itinéraires permanents, leur permettant de découvrir de nouvelles facettes du territoire varsinc. En effet, les cartes spécialement mises en place pour l'évènement, sont de véritables installations sportives qui seront réutilisées et qui séduiront de nouveux adeptes de cette belle discipline.